lunes, 30 de junio de 2008

Les amants oubliés

Le soldalt insomniaque

“Solo cierro los ojos con tu voz y con morfina. ”
As-tu vu parfois pleurer à Laocoonte ?

La lumière dans l'enfer visible de ses cicatrices.
La terreur dans l'enfer invisible de ses mémoires.

Doze anos.
Ak- 47





No hay comentarios: